Girls Power avec L.E.J.

— Mélanie Druelle pour Yep Land, Avril 2015—

« L’idéal pour nous, dans un concert, ce serait que le public chante, danse, saute, qu'il soit réceptif et s'amuse ! De pouvoir parler avec eux, et d'avoir l'impression d'être à la terrasse d'un café avec toute la salle, même en étant sur scène ! »

Jeunes & pleines d’énergie, vous les connaissez sûrement de nom, peut-être avez-vous eu le plaisir de les écouter ou font-elles déjà partie du top 3 de votre playlist. Meilleures amies depuis leur tendre enfance, Lucie, Elisa & Juliette ont commencé la musique au conservatoire de Saint-Denis.

« Juliette a fait un cursus horaires aménagées en violoncelle, et Lucie et Elisa étaient à la Maitrise de Radio-France, une école de chant classique en horaires aménagées aussi. On baigne vraiment dans le milieu musical depuis le plus jeune âge, c'était un peu évident dans nos têtes que l'on voudrait en vivre ! (…rires!) »

Un côté acoustique, du violoncelle et des voix exceptionnelles, voici donc en exclusivité une interview du trio féminin le plus en vogue du moment, L.E.J.


• Pourquoi avoir fait le choix d’un groupe plutôt que de rester seule ?

Ça s'est fait un peu tout seul. C'est un concours organisé par le groupe Tryo qui nous a lancée : il fallait reprendre une de leur chanson et on “gagnait” une rencontre avec eux lors du festival des Nuits de champagne à Troyes. C'est Juliette qui nous a poussées à le faire, on a fait ça vraiment pour le fun, et au final on a gagné ! Ils nous ont carrément proposé de venir chanter une chanson sur scène avec eux, on a foncé ! Et puis les gens ont commencé à nous demander si on faisait d'autres choses, d'autres reprises, ils nous en demandaient.

• Qu’est-ce que cela change et est-ce que c’est toujours une force ?

On pense qu'être trois, et être meilleures amies en plus, c'est une force oui. On ne se retrouve jamais seules face aux décisions, aux choix que l'on doit faire, on est chacune tout le temps forcément bien entourée du coup ! C'est rassurant et à la fois c'est génial de pouvoir se lancer dans ce genre de projet, avec des personnes que l'on connaît, et qui font déjà pleinement partie de nos vies.

• Puisqu’on est entre nous, si on devait vous demander une anecdote sympa sur votre passé en tant que groupe ?

Forcément, c'est le jour où nous sommes montées sur la scène avec le groupe Tryo (aux Nuits de Champagne donc)… On avait jamais joué avec eux, et on quand on est arrivées, le jour-même du concert, on devait faire une chanson mais on ne savait pas encore laquelle… Ça s'est décidé dans l'après-midi pendant les balances, on devait chanter “l'Hymne de nos campagnes”, leur gros tube ! On était un peu stressées (surtout Juliette qui devait faire un solo d'improvisation sous conseil de Mali !) et puis on s'est réparti les couplets, les différentes voix et harmonies, on a travaillé comme d'hab, sauf que c'était avec Tryo devant 3000 personnes quoi ! Souvenir de fou… gravé dans nos mémoires à jamais !

• Vous avez fait la première partie de Boulevard des Airs pour un concert important, qu'est-ce que ça a représenté pour vous ? Comment s’est passée votre rencontre ?

C'est Florent, le chanteur, qui nous a approchées, et on n’a pas hésité une seule seconde ! C'est très gratifiant et très flatteur. Ça veut dire quelque part que notre musique leur plaît et peut plaire à leur public, et il n'y a pas meilleur compliment !
Notre rencontre s'est très bien passée, on a été super bien accueillies, ils sont tous vraiment cool, toute l'équipe ! Ce sont de très bons souvenirs.


C’est sûr, L.E.J. rayonne de talent et de complicité tant sur la scène qu’entre elles, pour le plaisir de nos oreilles. Pleines de projets, c’est avec ambition qu’elles rêvent de jouer au Stade de France un jour. Ce qu’on leur souhaite de tout cœur évidemment !

• Et maintenant, dites-nous en plus sur vous. Quelles sont vos influences dans vos morceaux ?

On en a plusieurs, comme on le disait on a chacune des influences différentes, qui passent par Nina Simone à Aretha Franklin, Bob Marley, Stand high patrol, Chineese man ou encore Stromae, Major Lazer… (pour ne citer que les gros !)

• Et dans vos “playlist” du moment, on peut écouter quoi ?

Toujours de tout ! Condolence de Benjamin Clémentine, le nouvel album de Yael Naim, Biga Ranx et son album Night Bird… y'en a trop !! Et en général on laisse aussi Radio Nova nous faire notre playlist (…rires!) ! »

Vous l’aurez compris, Lucie, Elisa & Juliette sont des prénoms à retenir (pour ceux d’entre vous qui ne les auraient pas encore adoptées dans leur playlist). Nous à YepLand on est sous le charme !

Vous avez encore une chance de les voir en live et apprécier leurs performances autant que nous. Pour connaître les dates et les lieux, et plein d’autres surprises, cliquez sur les liens juste en dessous. Notre petit doigt nous dit qu’elles vous préparent quelque chose…


Facebook

Twitter

Instagram

 
5
Kudos
 
5
Kudos

Now read this

Big Red

Review : Big Red album “Vapor” — Noémie Baudin pour Yep! Land 05 Mai 2016 — Est-il encore nécessaire de présenter Big Red, le MC au flow percutant ? Si l'on devait retracer son parcours en quelques lignes, il serait évident de... Continue →